FAQ : toutes vos questions sur la spasmophilie

Les questions les plus courantes sur la spasmophilie

Il existe encore de nombreuses interrogations autour de la spasmophilie. Vous ou l’un de vos proches souffrez de spasmophilie ? Afin de répondre à vos interrogations les plus courantes, retrouvez notre foire aux questions, pour mieux connaître cette maladie et mieux vivre avec au quotidien.

Quels sont les symptômes d’une crise de spasmophilie ?

Les symptômes sont extrêmement variés, ce qui rend le diagnostic si compliqué. Parmi les signes les plus courants on retrouve les symptômes suivants :

  • Crampes
  • Fourmillements ou picotements
  • Sensation d’étouffement, de manque d’air
  • Nausées
  • Douleurs au niveau de l’estomac et à la poitrine
  • Troubles de la vision et de l’ouïe
  • Etc.

Combien de temps dure une crise de spasmophilie ?

Les crises durent en général entre 10 et 60 minutes. Certaines personnes peuvent en faire jusqu’à plusieurs par jour, ou bien n’en avoir que de manière épisodique. Si vous êtes sujets aux crises, pensez à relever la durée de vos crises ainsi que l’intervalle d’occurrence de ces crises. Ces données peuvent être utiles à votre médecin pour un protocole de soin adapté.

Quels sont les facteurs de risque d’une crise de spasmophilie ?

La spasmophilie étant une forme de crise d’angoisse, le stress et l’anxiété sont des facteurs qui favorisent l’apparition d’une crise de spasmophilie. Il est donc conseillé d’éviter au maximum les situations stressantes et anxiogènes. Les crises sont encouragées par l’hyperventilation, il est donc important de bien respirer.

Certaines pathologies sont également associées aux crises de spasmophilie. Parmi elles, on peut citer l’hypocalcémie, le manque de magnésium, l’hypophosphorémie, etc.

Découvrir le Champ de Fleurs

Comment réagir à l’apparition d’une crise de spasmophilie ?

Comme dit précédemment, l’hyperventilation et le stress sont donc liés à l’apparition de la crise de spasmophilie. Lors d’une montée de crise, il est important d’encourager la personne à respirer lentement et calmement, autant que faire se peut. Si vous assistez à une crise de spasmophilie, ou de tétanie, faites en sorte d’isoler la personne et de la maintenir au calme. Ne la laissez pas seule et discutez avec elle pour apaiser son angoisse.

En cas d’urgence, il peut s’agir d’autres soucis de santé et il est primordial de contacter les secours.

Comment soigner la spasmophilie ?

Puisque les crises de spasmophilie ont des origines variées, il existe plusieurs moyens de limiter leur récurrence. Si la tétanie est causée par des carences alimentaires (calcium, magnésium, etc.), un rééquilibrage alimentaire ou la prise d’un complément alimentaire pourrait suffire à espacer les crises, voire à les faire disparaître.

L’activité physique, un sommeil réparateur et une hygiène de vie stable limitent le stress et contrebalancent les crises de tétanie.

Comment se soigner naturellement en cas de crise de tétanie ?

Il existe des méthodes naturelles et non invasives pour endiguer les crises. Les méthodes basées sur la décontraction musculaire et nerveuse comme les massages ou encore l’acupression peuvent favoriser un état de détente, limitant l’apparition de la crise de tétanie.